Aperçu Rapide: Qu’est-ce que l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ? A quoi sert elle dans l’Ataxie ?

Qu’est-ce que c’est?

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est un type de technologie utilisé pour prendre des photos détaillées du corps. Il est couramment utilisé pour détecter des anomalies dans le corps, diagnostiquer des maladies et surveiller régulièrement les patients en cours de traitement. Il peut générer des images tridimensionnelles de tissus non osseux, tels que le cerveau. Les procédures d’IRM sont non invasives, nécessitent une préparation minimale et ne sont pas associées à des risques pour la santé, car elles n’utilisent pas de types de rayonnement nocifs tels que les rayons X.

Comment ça marche?

Les tissus humains contiennent de l’eau, qui contient de très petites particules appelées protons qui se comportent comme de minuscules aimants. Un appareil d’IRM utilise de gros aimants puissants pour générer un champ magnétique qui peut modifier la rotation de ces particules dans votre corps, ce qui les aligne sur le champ magnétique. Des ondes radio non nuisibles sont ensuite émises par le patient, modifiant ainsi la direction de ces particules, de sorte qu’elles ne sont plus alignées sur le champ magnétique. Les ondes radio sont alors désactivées et les particules peuvent alors se réaligner avec le champ magnétique. Différents types de tissus et de structures dans le corps auront des particules qui se ré-alignent différemment, ce qui peut être détecté par la machine pour générer une image détaillée en noir et blanc de la zone balayée du corps. En plus de ces informations structurelles, les analyses IRM peuvent fournir des informations sur la manière dont le cerveau est câblé, les niveaux de produits chimiques importants, le flux sanguin, le métabolisme et les fonctions cérébrales en acquérant des informations différemment avec le même appareil.

Vue 3D d'un cerveau humain entier prise par IRM, sous deux angles.
Vue 3D d’un cerveau humain entier prise par 7 Tesla IRM. Photo offerte gracieusement par B.L. Edlow et al, bioRxiv, 2019

Comment se préparer pour une IRM ?

Étant donné que l’IRM utilise un gros aimant, les appareils électroniques et les objets métalliques, tels que les lunettes et les bijoux, doivent être retirés. Aucune autre préparation n’est généralement requise pour l’analyse. Les patients doivent rester immobiles pour générer une image claire. Les patients n’ont pas besoin d’être sous sédation, sauf s’ils ont du mal à rester allongés pendant l’intervention. Les examens d’IRM obtenus à des fins de recherche n’utilisent pas l’anesthésie pour éviter des risques inutiles aux participants à la recherche.

Que se passe-t-il lors d’une IRM?

Le patient s’allonge sur une table qui se déplacera dans la chambre en forme de tunnel. Le patient est généralement réveillé et restera dans la chambre après plusieurs analyses (environ 30 à 60 minutes). Au fur et à mesure de la numérisation, il y a souvent des bruits mécaniques forts. Des bouchons d’oreilles sont donc fournis pour la protection. Certains patients peuvent souffrir de claustrophobie ou être dérangés par les bruits. En vous familiarisant davantage avec la procédure, en écoutant de la musique ou en fermant les yeux, vous pourrez soulager l’inconfort pendant le scan.

Que recherchent les médecins chez les patients atteints d’une Ataxie spinocérébelleuse (SCA) ?

Les examens IRM sont souvent utilisés pour imager le cerveau afin de détecter les signes d’ataxie spinocérébelleuse (SCA), en particulier dans une région du cerveau appelée cervelet. Le SCA est associé à la perte de cellules cérébrales et se traduit par une réduction du volume de tissu cérébral dans l’image IRM.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM), jetez un œil à ces ressources de l’IRM Québec et de l’Université Laval.

Plus de ressources sur l’IRM en anglais peuvent être trouvées aux National Institutes of Health et à la Mayo Clinic.

Écrit par Dr. Claudia Hung, Édité par Dr. Gülin Öz, Traduction française par: L’Association Alatax, Publication initiale: 15 novembre 2019.